LES CITOYENS PEUVENT ENTRAVER LES CRIMES

L’un des mensonges les plus courant des arguments d’anti-armes est que la généralisation du port d’arme discret dans un but de défense de soi-même ou d’autrui (et la généralisation de la détention d’armes « tout court ») serait la cause d’une poussée de la violence et de la criminalité, avec de possibles effets désastreux sur la société.

Cependant, des pays européens comme la Suisse et la République Tchèque, étant au top de tout les classements pour la détention d’armes à feu par tête parmi les citoyens et au bas de ceux-ci pour ce qui est des crimes par armes à feu et de la violence criminelle en général, illustrent parfaitement que cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Le moindre frémissement de pensée qu’une victime potentielle POURRAIT présenter une résistance armée à une attaque est souvent suffisante pour empêcher un criminel ou un terroriste, qui cherchent généralement des cibles « faciles », d’aller de l’intention au passage à l’acte. Par contre, les nations avec un contrôle des armes strict comme la France, la Grande-Bretagne ou l’Allemagne offrent aux potentiels agresseurs une abondance de tels cibles « faciles » dans les « zones sans arme », comme cela a été tragiquement démontré encore et encore à Paris, Nice, Berlin, Londres, Munich et tant d’autres lieux à travers le continent.



LES CRIMINELS ET LES TERRORISTES SERONT TOUJOURS ARMES

Comme cela a déjà été prouvé encore et encore, les criminels et les terroristes SE FICHENT DES LOIS SUR LES ARMES ou de pléthores d’autres lois pour ce que ça vaut. Quelque soit le pays et la législation, les criminels et les terroristes s’armeront par tous les moyens nécessaires afin d’accomplir leurs agressions sur d’innocents citoyens, respectueux des lois.

 

Réduire la disponibilité des moyens de défense personnelle, cela ne profite qu’aux agresseurs, jamais à la victime potentielle.

 

Tout spécialement lorsque l’on compare les confrontations qui impliquent des armes à feu à celles impliquant des couteaux, une différence absolue devient apparente : Lorsque des couteaux ont été impliquées, 47,5% de toutes les confrontations se sont terminées avec des blessures et même 2,5% avec des morts alors qu’une stupéfiante part de 90% des confrontations où les victimes visées étaient armées pour se défendre se sont terminées avec juste la menace dissuasive de l’arme ou des tirs de sommation. En tant que tel, les armes à feu servent activement à PREVENIR les blessures et même la mort lorsqu’elles sont utilisées pour la défense personnelle.



CONDUITS A L’ABATTOIR

Tout le monde a le droit de défendre sa vie, intégrité corporelle ou propriété contre une attaque imminente ou en cours. La Défense personnelle est également reconnue par la loi, spécifiquement parce que dans certaines situations, la police ou les autres 1ers intervenants pourrait arriver trop tard sur la scène. Alors que le droit à la défense personnelle est indiscutable, la plupart des pays européens ont confisqué à leurs citoyens les moyens de se défendre par eux-mêmes de façon efficace, rendant la défense de la vie ou de l’intégrité corporelle de soi-même ou d’autrui complètement dépendante de la force physique de chacun ou chacune.

Cependant la plupart des agresseurs feront bien en sorte de choisir une victime qui est physiquement plus faible qu’eux-mêmes, afin que la victime visée ne puisse pas leur opposer une défense efficace. Dans le cas de victimes potentiellement fortes, i.e. des personnes qui ont des compétences en corps-à-corps, les agresseurs agiront en groupe – une tactique qui devient de plus en plus courante dans les villes européennes. La défense sans arme n’est pas une option lorsque l’on a affaire avec des attaques groupées et n’est jamais une option pour leurs victimes typiques – les jeunes, les vieux et les faibles.

AEt, comme démontré par des cas notoires comme celui des attaques du Bataclan ou de la fusillade du centre commercial de l’Olympia en Europe, désarmer les individus par le moyen de décrets n’a pour conséquence que de créer des milliers de futurs victimes. Et comme démontré par des cas notoires comme les fusillades du cinéma d’Aurora et celles de l’Ecole Elémentaire de Sandy Hook aux Etats-Unis, ou l’attaque du centre commercial Westgate à Nairobi, au Kenya, établir des « zones sans arme » n’a que peu de différences avec l’établissement de réserves de chasse pour psychopathes.



1ERS SECOURS

Des situations peuvent survenir qui requièrent une réaction immédiate, mais les 1ers secours professionnels mettront généralement au moins plusieurs minutes à arriver sur place – à partir du moment où ils ont reçu l’alerte de plus. De façon tragique, alerter la police et/ou les autres 1ers secours n’est habituellement uniquement possible après que quelqu’un ait survécu à l’attaque effective, ce qui coûte un temps précieux. Pour cette exacte raison, la population en général est encouragée à acquérir un entraînement au massage cardiaque, aux extincteurs anti-incendie, aux kits de 1ers secours et autres moyens semblables. Aucun de ces outils ne remplacera les urgentistes ou les pompiers, mais ils augmentent les chances du survie avant que les professionnels n’arrivent sur les lieux.

Alors que, en cas d’incendies ou d’accidents de la circulation avec victimes, le besoin de réactions rapides et efficaces est universellement accepté, la plupart des politiciens n’arrivent pas à reconnaître le même besoin lorsqu’il s’agit des outils requis afin de protéger rapidement et efficacement soi-même ou autrui face à une attaque criminelle.



NOTRE DEMANDE

 

L’esprit de nos décideurs, sur un niveau national et européen, doit changer de façon drastique.

 

Actuellement, les politiciens européens débattent d’une restriction plus ample du contrôle des armes pour les citoyens respectueux des lois par le moyen d’une interdiction de plusieurs catégories d’armes à feu et l’imposition de restrictions sur d’autres, tout comme sur certains types de chargeurs amovibles.

 

C’est l’extrême opposé de ce que nous considérons être la réponse appropriée. Non seulement toutes les demandes et propositions concernant ces restrictions devraient être abandonnées immédiatement, mais les gouvernements des Etats membres de l’UE et les autorités de l’Union Européenne devraient rétablir le droit absolu pour les citoyens honnêtes, fiables, respectueux des lois et formés/entraînés à porter des armes dans le but d’une défense personnelle efficace à l’encontre d’attaques imminentes ou en-cours contre leur vie, leur intégrité corporelle et leur propriété.


RESPECTUEUX DES LOIS

Quiconque souhaitant porter une arme à feu discrètement pour la défense personnelle, ne doit pas avoir de condamnations passées pour comportement violent ou crimes violents.




FIABLE

Les gouvernements nationaux contrôlent la fiabilité




ENTRAINE

Un entraînement approprié dans le tir de défense est considéré comme important.



Le droit susnommé devrait être universellement reconnu par toute l’Union Européenne et mutuellement honoré par tous les États-Membres, nonobstant les différences dans les législations nationales sur la question des armes – si non par changement immédiat des lois sur les armes sur la base de permis de port discret à délivrance implicite.

Posez-vous la question : Si c’était Denver, Colorado, si c’était au Texas, est-ce que ces types auraient pu passer des heures, des jours, à tirer sur des personnes aléatoirement ? Ce que je dis c’est que cela pousse les policiers partout dans le Monde à se remettre en cause leur vision à propos du contrôle des armes. Cela pousse les citoyens à remettre en cause leur vision sur le contrôle des armes. Vous devez vous poser la question « Est-ce que l’armement des citoyens est plus nécessaire maintenant que dans le passé avec l’évolution de la menace terroriste ?
– Ronald Kenneth Noble, ancien Secrétaire-Géneral de INTERPOL après les fusillades de masses du centre-commercial de Westgate à Nairobi avec 67 morts et 175 victimes blessées qui fut suivie 18 mois plus tard par une fusillade de masse de 147 jeunes étudiants à l’université par le même groupe.



NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des actualités à propos de notre campagne